Options avancées

2ème phase de test au BTI (larvicide naturel)

Vivre à Nouméa 3 janvier 2017

Voir toutes les actualités
DEUXIEME PHASE DE TEST AU BTI (LARVICIDE NATUREL)
CONTRE LES LARVES D’AEDES AEGYPTI
A PARTIR DE MARDI 3 JANVIER A LA VALLEE-DES-COLONS
 
Dans le cadre de sa politique de lutte contre les arboviroses (dengue, zika, chikungunya), la Ville de Nouméa engage ce mardi 3 janvier à partir de 4h30 la deuxième phase de test de lutte contre l’Aedes aegypti par la pulvérisation de BTI (Bacillus thuringiensis Israelensis), larvicide naturel, en milieu urbain, dans le quartier de la Vallée-des-Colons.
 
Cette phase de test se déroulera tous les mardis matins jusqu’à fin janvier, sous réserve de bonnes conditions météorologiques.
 
Dans un périmètre situé entre les rues de Liège, de l’Yser, Higginson, Bouquet de la Grye et RL Vincent, les services de la Direction des risques sanitaires en partenariat avec la DASS NC et l’institut Pasteur ont ainsi disposé, avec l’accord des habitants, des gobelets remplis de larves dans les jardins de différentes propriétés du quartier.
Cette zone a été choisie car elle est incluse dans le réseau de surveillance entomologique et des pièges à moustiques sont déposés par l’institut Pasteur dans les jardins pour suivre les populations de moustiques.
 
Un véhicule d’épandage circulera dans ce périmètre et diffusera le larvicide BTI depuis la voie publique.
Les équipes récupéreront ensuite les gobelets de larves et les ramèneront au laboratoire afin d’analyser l’efficacité du produit en conditions réelles d’utilisation et estimer le taux de mortalité des larves avec ce produit.
 
UNE CONVENTION VILLE- DASS
Cette démarche fait suite à une convention de partenariat entre la Ville de Nouméa et la DASS NC signée en décembre 2015 pour la réalisation d’une étude de faisabilité et d’efficacité des épandages de larvicide BTI (Bacillus thuringiensis Israelensis).
 
Une première étape sur terrain nu avait été expérimentée du 21 juin au 26 juillet 2016 sur un terrain nu au Kuendu Beach : des gobelets contenant des larves d’Aedes aegypti avaient été disposés à différentes distance du point de pulvérisation (entre 10 et 40 mètres). Les résultats sont très encourageants puisque la mortalité moyenne des larves est supérieure à 80 %.
 
En cas de succès du test en terrain urbain, cette méthode alternative de pulvérisation de BTI pourrait être envisagée à plus grande échelle à Nouméa pour diminuer la densité de moustiques en atteignant directement les larves, réduire les épandages adulticides (contre les moustiques volants) et faire face à la résistance des moustiques aux insecticides.
 
LE BTI
Le BTI, Bacillus thuringiensis Israelensis, est un larvicide naturel déjà utilisé par les services municipaux, mais dans le cadre de traitement localisé manuel de gîtes larvaires.

Des études internationales ont été réalisées sur du long terme et ont prouvé que le BTI ne tuait que les larves de moustiques ou de mouches.


 

 

Quartiers : Vallée-des-Colons

Articles similaires

Voir sur Youtube

Rechercher une actualité