Options avancées

Petite sélection des sites à découvrir à Nouméa. Ils sont si nombreux…

  • La place des Cocotiers : le point de départ de la balade, au centre-ville. Un ensemble d’esplanades et de squares aménagés. Célèbre pour son kiosque à musique et sa fontaine Céleste, kilomètre 0 à partir duquel sont calculées toutes les distances kilométriques.
  • Le marché de la Moselle : un incontournable, pour son ambiance, ses couleurs, ses fruits et ses poissons.
  • La cathédrale Saint-Joseph : de son parvis, on embrasse une grande partie du centre-ville. Ses deux tours clochers culminent 25 m plus haut.Cathédrale de Nouméa
  • Le Vieux temple : boulevard Vauban, à proximité de la cathédrale. Le lieu de culte des protestants. Nombreux concerts, acoustique remarquable.
  • La maison Célières : un exemple de la richesse du patrimoine colonial de la ville. Au Faubourg-Blanchot, elle accueille aujourd’hui la Maison du livre.
  • Le château Hagen : une magnifique maison de maître édifiée Vallée des Colons entre 1889 et 1892 et située dans un joli parc.
  • La baie des Citrons : une plage qui se prête tout particulièrement à la natation en pleine mer. Et, le soir, le spot branché de la jeunesse nouméenne.
  • La baie de l’Orphelinat : à découvrir à la lumière du matin depuis le Mont Vénus, ou le soir lorsque le soleil se couche sur les voiliers au mouillage.
  • L’anse Vata : une longue plage, une belle promenade, un lieu de pique-nique. Ne pas manquer le spectacle des planches à voile propulsées par l’alizé.
  • Le parc du Ouen-Toro : le paradis des promeneurs, des joggers et des amateurs de parapente. Classé en aire protégée, il abrite une parcelle de forêt sèche ainsi qu’une population de santals.
  • La promenade Pierre-Vernier : 4 km aménagés en bord de mer pour une balade agréable en toute sécurité ou un parcours sportif.
  • Le parc zoologique et forestier : quelque 600 animaux et 126 espèces de plantes, dont 35 endémiques, y sont recensés.
  • Le centre culturel Tjibaou : implanté depuis 1998 sur la presqu’île de Tina, et dédié à la culture kanak. Expositions, spectacles, concerts…
  • L’île aux Canards : à 3 mn de l’anse Vata en bateau taxi. Dépaysement garanti avec le sentier sous-marin, mais aussi les sentiers botanique et artistique
La Maison Célières au bout des doigts
En complément du dépliant explicatif distribué gratuitement sur place, l’Association Témoignage d’un Passé, la maison du Livre de Nouvelle-Calédonie et la mairie de Nouméa proposent une visite numérique de la maison. Sur votre smartphone ou votre tablette, découvrez les secrets de construction, les précédents occupants, les détails de l’architecture d’origine, l’ambiance d’autrefois de ces lieux. Plusieurs codes signalant des points d’intérêt sont disposés dans les jardins et à l’intérieur de la maison Célières. Scannez-les au fil de votre visite pour accéder aux informations sur votre support numérique.