Options avancées

Musée de la Seconde Guerre mondiale

Musée de la Seconde Guerre Mondiale
14, avenue Paul Doumer - 98800 Nouméa
Tél. : (687) 27 48 70 
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 17h en continu, le samedi de 9h à 13h et de 14h à 17h. Fermé le dimanche et les jours fériés.

Le 19 septembre 2013, à l’occasion de la date anniversaire du ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France libre, la Ville de Nouméa et la province Sud ont inauguré le musée de la Seconde Guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie.

Pourquoi un musée de la Seconde Guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie ?

L’épopée des engagés volontaires, la présence américaine et celle des troupes de l’ANZAC sont profondément ancrées dans la mémoire collective de la Nouvelle-Calédonie.

Si pour la majorité des pays, la Seconde Guerre mondiale est synonyme d’horreurs et de destructions, celle-ci revêt une signification très différente pour le Territoire.

C’est pourquoi, ce nouveau lieu ambitionne de transmettre la mémoire d’une époque et un pan de l’histoire locale.

Le musée reflétera cette vision paradoxale, d’une guerre qui fut plutôt « positive pour le Caillou malgré les difficultés et traumatismes subis par la population.

En effet, la Nouvelle-Calédonie n’a subi ni dégâts matériels ni victimes sur son sol. 1 100 volontaires ont combattu au sein des FFL (Forces françaises libres) sur les principaux fronts européens et méditerranéens (Afrique du Nord, Italie puis Provence, Paris) et ont participé à la chute du nazisme. Le nombre des tués a été relativement peu important : 75 morts calédoniens au combat (contre 575 lors de la Première Guerre mondiale).

Cette période a généré d’importants bouleversements tant dans la vie quotidienne que dans les mentalités des Calédoniens.

Le Territoire a connu une expansion économique avec le développement de la production locale, une ouverture culturelle sans précédent avec notamment le développement du cinéma et des dancings, engendrant une formidable évolution sociale et politique. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Nouvelle-Calédonie a cessé d’être une colonie et les Kanak accèdent progressivement à la citoyenneté.

Le concept du musée

Le bâtiment

Ce nouveau musée est installé dans une demi-lune, située avenue Paul-Doumer, au centre-ville, construite en 1943 par l’armée américaine qui l’utilisait pour stocker son matériel.

Cette structure a été donnée à la fin de la guerre à la marine qui l’utilisait pour entreposer le mobilier des militaires en poste. Elle a été cédée à la Ville de Nouméa en 2002 en même temps que les bâtiments avoisinants, qui abritent actuellement le pôle culture, jeunesse et sports de la municipalité. Afin de lui permettre de recevoir du public, la demi-lune a fait l’objet de nombreux travaux d’aménagement 

Les choix muséographiques

Afin d’intéresser un public le plus large possible, la muséographie a été élaborée selon quatre axes principaux :

  • Faire parler les objets.
    À travers la mise en commun des collections de la Ville de Nouméa et de la province Sud, l’exposition permanente présentera des objets de la vie quotidienne des soldats ou des civils durant la guerre. Ces objets mis en scène dans des vitrines thématiques raviveront les souvenirs de cette période mythique ou illustreront des moments de la vie quotidienne.
  • Faire vivre la mémoire.
    La Nouvelle-Calédonie compte de nombreux passionnés ou collectionneurs qui gardent une mémoire très vive de cette période dont ils aiment partager les récits. À travers les extraits de journaux intimes, de lettres, de  témoignages présentés dans le musée, les hommes qui l’ont vécu, raconteront la guerre. Un espace de documentation situé à proximité de l’entrée principale permettra d’effectuer des recherches plus approfondies tandis que l’audio-guide mis gratuitement à la disposition du public permettra d’écouter des témoignages et les déclarations des principaux protagonistes de cette période (notamment De Gaulle, Roosevelt, Hiro-Hito).
  • Présenter des images fortes.
    Le musée présente de très belles images d’époque collectées auprès des vétérans et de leur famille ou provenant des archives américaines. Ces trésors iconographiques (photographies et films) seront mis en valeur sur différents supports multimédia (télévision, bornes multimédias) qui répondront également aux attentes du jeune public. Des extraits de films de fiction tirés des différents épisodes de cette guerre ponctueront le parcours.
  • Valoriser les progrès scientifiques.
    Le musée a choisi de montrer un autre visage de la guerre, celui de l’extraordinaire développement scientifique et technologique suscité par les besoins de la guerre. Des bornes scientifiques ludiques et interactives expliciteront les principales découvertes scientifiques réalisées ou développées à cette époque.

Les différents espaces

L’exposition permanente

L’exposition permanente présente, sur deux niveaux, la période de la Seconde Guerre mondiale telle qu’elle a été vécue par les Néo-Calédoniens. On y retrouve tous les événements marquants : le ralliement à la France libre, la politique intérieure en Nouvelle-Calédonie, l’expulsion des Japonais, la création d’une milice civique, l’épopée des volontaires calédoniens (BP, FNFL, SAS), la vie quotidienne à Nouméa et en brousse durant la présence alliée ainsi que les conséquences locales du conflit.

L’espace d’exposition temporaire (rez-de-chaussée)

Au rez-de-chaussée, un espace mettra successivement en valeur différents aspects de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie durant la Seconde Guerre mondiale. En 2014, des expositions temporaires sur l’histoire des demi-lunes à
Nouméa (leur construction et comment elles ont été recyclées après la guerre), sur l’utilisation de la photographie pendant la guerre et sur les camps d’internement des Japonais sont programmées.

Centre de documentation (rez-de-chaussée)

L’exposition permanente présente 10 % des objets collectés et des recherches effectuées. 3 bornes sont à la disposition du public permettant de découvrir l’ensemble des photos, films et bandes sonores de l’époque ainsi que des livres numérisés.

Espace repos et détente (à l’étage)

Dans l’espace repos situé face à l’entrée au premier étage, confortablement installé dans un canapé, le visiteur pourra consulter des fac-similés de magazines et de journaux d’époque.

Et aussi

Des jeeps restaurées 
À l’intérieur du bâtiment, le visiteur pourra admirer deux jeeps, l’une restaurée par les élèves du lycée Jules-Garnier et la seconde par ceux de la SEGPA du collège des Portes-de-Fer. 

Des bornes scientifiques
6 bornes interactives destinées aux 12-15 ans et conçues avec l’association Symbiose sont disposées sur l’ensemble du parcours. Elles concernent les grandes découvertes effectuées pendant cette période : nucléaire, antibiotique, radars, moteur de 4x4, psychologie (manipulation des foules), espèces invasives (tiques notamment).

Un musée pour tous les publics

À travers la présentation d’un pan fondamental de l’histoire du pays et de ses différentes communautés, le musée entend participer à la construction du destin commun en devenant un lieu d’apprentissage, de découvertes, mais aussi un acteur civique à part entière. Plusieurs parcours destinés à des publics variés ont ainsi été conçus.

Le public calédonien retrouvera des lieux, des noms, des récits qui raviveront sa mémoire.

Le public scolaire et les enseignants s’appuieront sur une approche pédagogique (dates, personnages, événements clés…) et des animations adaptées aux différents niveaux.

Le public familial appréciera l’approche ludique et interactive.

Le public plus averti (chercheurs, collectionneurs, passionnés) aura la possibilité de compléter et d’approfondir sa visite avec le centre de documentation. 

Le public anglophone parcourra aisément l’exposition grâce à des panneaux et un audio-guide bilingue.

Infos pratiques

Adresse :
14, avenue Paul Doumer
Tél. : 27 48 70

Horaires d’ouverture :
du lundi au vendredi de 9h à 17h
le samedi de 9h à 13h et de 14h à 17h.
Fermé le dimanche et les jours fériés

Tarifs :

200 F

Tarif réduit :

- 100 F
Étudiants et personnes de plus de 60 ans
- 50 F : 12-18 ans
Gratuit pour les moins de 12 ans et les personnes handicapées

Visite guidée :

3 500 F (8 personnes minimum, sur rendez-vous)

Audio-guide gratuit en français et en anglais

Un DVD des contenus de l’audioguide version française est disponible à la vente à la boutique au tarif de 2 500 F. IL a été conçu avec le CDP NC (centre de documentation pédagogique).

Boutique :

La boutique du musée propose des ouvrages sur la période de la guerre, des catalogues et des objets souvenirs.

Crédit photos : Pierre Alain Pantz