Options avancées

Déplacements

Nouméa compte 450 km de voiries dont 50 km de voies principales.

Pour réduire le trafic et les temps de transport en constante augmentation, il est nécessaire de proposer des alternatives à la voiture, en particulier par le développement des déplacements doux (vélos, piétons...) et l’amélioration des transports en commun (bus plus modernes, moins polluants…), tout en favorisant des initiatives comme le covoiturage. L’adoption de ces modes de déplacements doux contribue efficacement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre qui sont à l’origine du changement climatique.

La création du Syndicat mixte des transports urbains du Grand Nouméa (SMTU) devrait permettre d’harmoniser les réseaux de l’agglomération. Le projet Néobus prévoit de faire circuler des Bus à Haut Niveau de Service sur 25 km de voies dédiées reliant le centre-ville de Nouméa à Dumbéa sur Mer et une autre branche partira du centre Urbain de Koutio vers Boulari. Suite aux études préliminaires réalisées en 2013, le projet est phasé dans le temps, avec une 1ère de mise en service partielle entre la baie de la Moselle et le Médipôle début 2019 puis vers le Mont Dore et la zone de Ducos Industrielle entre 2025 et 2030. 

Dans le cadre du plan de déplacement de l’agglomération nouméenne (PDAN), le même SMTU réfléchit à un projet de navettes maritimes entre la Moselle et le Vallon-Dore, dossier au stade des études de faisabilité.

Chiffres clés

  • 71 % des Nouméens utilisent principalement la voiture comme mode de transport
  • 12 % utilisent un vélo ou la marche à pied
  • 18 % des ménages ne sont pas véhiculés (2009), jusqu’à 53 % dans certains quartiers