Options avancées

Parcs et espaces verts

Au sommaire

Parc du Ouen-Toro

Parc du Ouen-Toro

Descriptif :

D’une superficie de plus de 60 ha, le parc municipal du Ouen-Toro a été créé en 1989. Il appartient à la Ville de Nouméa qui en assure l’entretien courant. Officiellement inauguré le 20 mai 2011, il porte le nom de deux hommes – Albert Etuvé et Lucien Audet – qui ont mis à son service leur amour de la nature, afin de sauvegarder son patrimoine exceptionnel.

Préservé des engins motorisés, il est le paradis des promeneurs et des joggers auxquels plusieurs sentiers bien balisés sont proposés. Les amateurs de parapente ont également élu domicile sur un mamelon du parc, d’où ils décollent au-dessus du lagon lorsque le vent est favorable.

Classé en aire protégée par le code de l’environnement provincial, le Parc du Ouen-Toro fait l’objet d’un plan de gestion et de valorisation. Celui-ci prévoit la conservation et la restauration de la biodiversité de ses milieux naturels, la lutte contre les menaces, ou encore l’information et la sensibilisation des habitants aux enjeux environnementaux.

Les différents partenaires que sont la Direction de l’environnement de la Province Sud, le WWF, l’association Mocamana, le Programme de conservation des forêts sèches et le Groupe espèces envahissantes, œuvrent avec la Ville de Nouméa pour assurer la préservation du parc, à travers des opérations régulières d’éradication d’espèces envahissantes, des chantiers citoyens de plantation dans les parcelles de foret sèche, ou des actions de communication (Journée éco-citoyenne, Fête de la nature…).

Consulter la carte de la flore du parc

Télécharger la carte d'orientation des sentiers autorisés ainsi que les consignes de sécurité

Des panneaux d'information sont également téléchargeables :
L'espoir du pétrole
Les menaces sur la forêt sèche
La forêt sèche en Nouvelle-Calédonie
La forêt sèche du littoral
Restauration écologique
Le Ouen Toro, poumon vert de Nouméa
Ancienne carrière de silice
Forêt sèche
Géologie du Ouen Toro
Vestiges historiques

Horaires d'ouverture :

Ouvert en permanence. Accès gratuit. Les chiens doivent être tenus en laisse.
Le parc dispose d'aménagements pour les personnes à mobilité réduite

Retour au sommaire
Parc zoologique et forestier

Parc zoologique et forestier

Descriptif :

Il est créé le 4 décembre 1962, lorsque la Ville de Nouméa cède 36 ha au Territoire pour un franc symbolique, afin d’y établir la première réserve terrestre naturelle. Dix ans plus tard, le 24 septembre 1972, le parc ouvre ses portes au public. Il est baptisé Parc zoologique et forestier Michel-Corbasson le 9 mai 1977, en l’honneur de l’ancien directeur du service des Eaux et forêts de Nouvelle-Calédonie, à l’origine de sa création.
Accessible par le « Petit train » depuis l’Anse Vata et situé sur le versant sud de la colline de Montravel, le parc est aujourd’hui géré par la Province. La partie zoologique abrite une centaine d’espèces, environ 600 animaux : une faune endémique (cagou, notou, roussettes, perruche d’Ouvéa…), mais également des espèces animales originaires de divers pays (singes, cygnes noirs…). La partie forestière, où sont recensées 126 espèces de plantes, dont 35 endémiques, propose de multiples balades à travers différents types de végétation. Des panneaux explicatifs jalonnent les chemins. Le parc comprend également un très agréable parcours pédestre de deux heures.
En 2009, l’ouverture de la Vallée des endémiques a attiré près de 90 000 visiteurs ! En novembre 2012, pour le 50e anniversaire du parc, la zone du grand lac a été rouverte au public. Un deck de 300 m2 et une passerelle de 150 m de long permettent de mieux observer la faune aquatique (canards, aigrettes, cormorans…). Comme le Ouen-Toro, le parc zoologique et forestier a pour mission de valoriser la nature calédonienne, mais aussi de sensibiliser le public à sa protection.

Horaires d'ouverture :
Ouvert du mardi au dimanche
 

Du 1er septembre au 30 avril :de 10 h 15 à 17 h 45

Du 1er mai au 31 août :de 10 h 15 à 17 h 45

EN SAVOIR PLUS

Visite guidée et nourrissage

  • Parc zoologique et forestier Michel Corbasson – 62, rue Teyssandier de Laubarède, Nouméa. Tél. : 27.89.51.
  • Ouvert du mardi au dimanche de 10 h 15 à 17 h 45 (ouvert le 25 décembre et le 1er janvier). Entrée : 400 F, tarif réduit : 200 F, enfants jusqu’à 11 ans : gratuit.
  • Possibilité d’assister au nourrissage des cagous, singes, corbeaux calédoniens et roussettes.
  • Visite guidée de 2 heures (sur réservation) : 3 000 F par groupe (maximum 20 personnes) ; expositions à la Maison de la nature.

Pour toute information, contactez la Province Sud

Retour au sommaire
Parc du Receiving

Parc du Receiving Georges-Brunelet

Descriptif :

Nouméa ville-jardin dispose de 4 grands parcs, le parc zoologique et forestier, le parc du Ouen Toro, le parc de Rivière-Salée et celui du Receiving Georges-Brunelet.
Les récents aménagements de ce dernier ont remodelé son environnement paysager.
A l’entrée principale, située à l’angle de la route de l’Anse Vata et de la rue Marcel-Lacabanne, le visiteur découvre un parvis  minéral et végétal composé de plantes du maquis minier, avant de franchir un portail en acier corten dont la couleur rappelle les latérites du grand Sud. Des supports pour cycles permettent de stationner les vélos, interdits dans le parc.

Un ponton métallique situé à proximité de l’entrée permet d’avoir une vue générale du parc. A proximité, le visiteur découvrira une installation de boules de différentes tailles repeintes, avec une finition anti-tag, dans 5 couleurs vives représentant des éléments de la nature calédonienne : sable, lagon, terres du Sud, ciel et soleil.
Le chemin qui mène à l’entrée secondaire, est traversé à mi-chemin, par une passerelle conduisant à l’aire de pique-nique située au cœur du parc.
De part et d’autre de ce chemin principal, trois sentiers : le premier traverse la zone de maquis minier puis emprunte l’allée bordée de Ficus implantés de longue date avant d’arriver dans la zone de forêt sèche. Le deuxième relie le cœur du parc au belvédère par un escalier en bois et une passerelle. Depuis ce point haut, le visiteur pourra se détendre et admirer la vue. Le troisième donne accès à la palmeraie.
Pour les promeneurs accompagnés de chiens, la Ville de Nouméa a créé un espace clôturé de 6 260 m2 : le canisite. Situé à gauche de l’entrée principale, côté route de l’Anse Vata, il dispose de deux entrées équipées de distributeurs de sachets pour déjections canines et d’une fontaine. En dehors du canisite, les chiens doivent être tenus en laisse.

Le parc dispose de quatre ambiances végétales : la maquis minier, la forêt sèche, la palmeraie et le coteau fleuri.
Horaires d'ouverture :

En Hiver (du 1er avr. au 31 oct. inclus) :8h00 à 18h00

En Été (du 1er nov. au 31 mars inclus) :8h00 à 19h00

Le parc dispose d'un parcours acrobatique urbain comprenant une tyrolienne, une structure avec différentes plateforme et un mur d'escalade.
Le parcours est gratuit tous les mercredis et dimanches après-midi de 13h à 18h, et durant les vacances scolaires, les mercredis de 10h à 18h et les dimanches de 13h à 18h.
Le parcours sera payant les mardis, jeudis et vendredis de 15h à 18h (en période scolaire),les mardis, jeudis et vendredis de 13h à 18h (durant les vacances scolaires),les samedis de 10h à 18h.

Ce parc est équipé d'un réseau Wifi gratuit

 

 

Retour au sommaire
Parc de Rivière-Salée

Parc de Rivière-Salée

Descriptif :

C’est un espace de 8,8 ha en bordure d’une lagune, qui bénéficie de l’ombre de nombreux arbres pour se promener, pique-niquer, profiter de l’aire de jeux et du terrain de pétanque, ou encore admirer les oiseaux dont le blongios nain, espèce de héron qui niche dans la mangrove toute proche.
Le site comprend un jardin expérimental, un petit parcours sportif, un mini terrain de football et basket destiné aux enfants et adolesscents ainsi qu’une colline de détente. Le choix d’essences de forêt sèche essentiellement, endémiques et autochtones, à planter a été effectué en cohérence avec l’Agenda 21 de la Ville, pendant que les zones existantes et présentant un écosystème remarquable ont été préservées et valorisées. Les cheminements et mobiliers intègrent une démarche d’accessibilité pour tous. . Un sanitaire publique automatisé est également en service et l’éclairage publique a été entièrement rénové. Des points d’eau ponctuent les cheminements.

Horaires d'ouverture :
Ouvert de 8h à 18 h du 1er avril au 31 octobre inclus
Et de 8h à 19 h du 1er novembre au 31 mars inclus
Les enfants restent sous la responsabilité des parents

Accès gratuit.

Retour au sommaire
Fort Téréka

Fort Téréka

Descriptif :

Sur la presqu’île de Nouville, deux sentiers en contrebas du Fort Téréka (construit en 1877 et classé monument historique en 1978) ont été aménagés par l’association Mocamana avec des rondins de bois et des panneaux ludiques sur la faune et la flore.
L’accès à cette colline se fait par une piste carrossable, depuis la route du Kuendu Beach. Equipée de quatre canons de 14 cm pivotant sur rails, une batterie datant de 1896 se situe en contrebas du sommet. Les fortifications comprenaient à l’origine des plates-formes reliées entre elles par des galeries souterraines maçonnées, une citerne, une poudrière, divers petits ouvrages d'art... et un souterrain long d’une centaine de mètres débouchant près du logement, aujourd’hui disparu, du gardien.
Une grande partie de ces éléments existent toujours et se visitent, en particulier la batterie de canons et le souterrain.

Horaires d'ouverture :

Accès libre.

Retour au sommaire