Options avancées

Evolution depuis cinquante ans

En 1956, Nouméa comptait un peu plus de 22 000 habitants, elle en abrite aujourd’hui près de 100 000 ! Au cours des 50 dernières années, la commune a donc vu sa population quadrupler ! Suscitée par le développement industriel lié au boom du nickel et générant un fort apport migratoire, la plus forte croissance a eu lieu au cours des années 1970 (42 000 habitants au début de la décennie, 60 000 à la fin).

Depuis, la population de Nouméa augmente plus faiblement (65 000 habitants en 1990, 80 000 en 2000, 99926 en 2014), au rythme d’environ 0,5 à 1,3% par an, moins vite qu’à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie et du Grand Nouméa. Ce phénomène peut s’expliquer par le prix du mètre carré pratiqué sur la commune, le plus élevé du territoire, et par l’aspiration d’une grande partie des habitants à accéder à la propriété immobilière du type villa individuelle, les disponibilités foncières de communes périphériques comme Dumbéa ou le Mont-Dore ayant entraîné la construction de nombreux lotissements.

Entre 2004 et 2009, plusieurs quartiers ont vu leur population augmenter de manière significative, à l’image de Kaméré, N’Géa ou Portes-de-Fer. Les deux premiers ont doublé leur population, suite à la réalisation de très nombreux logements sociaux, pendant que la construction d’immeubles boostait l’habitat collectif aux Portes-de-Fer.

Chiffres clés

  • Population de Nouméa multipliée par 4 en 50 ans
  • Croissance de la population de 27,9 % entre 1996 et 2009 (37,8 % pour le Grand Nouméa)
  • Quartiers les plus peuplés en 2014 : Vallée des Colons (9 962 habitants), Rivière-Salée (7 741) et Magenta (7 380)
  • Densité de population à Nouméa : 15 habitants/ha en 1996 ; 19 en 2004 ; 21 en 2009 (0,13 pour la Nouvelle-Calédonie)
  • Quartier de plus forte densité : Trianon (59 habitants/ha)