Options avancées

Les secteurs d’activité

Le produit intérieur brut de la Nouvelle-Calédonie s’élevait en 2010, par habitant, à 3 251 millions de francs cfp, la plaçant loin devant ses voisines du Pacifique.

Le secteur industriel, avec le nickel, est incontestablement le premier pourvoyeur d’emplois. La SLN (Société Le Nickel), dont le site est installé à Doniambo à l’entrée de Nouméa, filiale du groupe Eramet, est la première entreprise de Nouvelle-Calédonie.

Le développement de la ville engendre bon nombre de projets immobiliers dynamisant le secteur du bâtiment.

Du fait de l’environnement urbain, les activités primaires sont peu développées, mais la presqu’île de Ducos abrite un important tissu d’industries et d’artisanat. Plus de la moitié des entreprises de Nouvelle-Calédonie sont situées à Nouméa.

Le port de Nouméa abrite, quant à lui, une forte activité de commerce maritime, de cabotage, de pêche et de plaisance.

Du côté du secteur tertiaire, Nouméa abrite d’importants centres d’affaires et de services, et le tourisme est une des richesses de la ville, avec plus de 465 000 nuitées en 2012 pour les hôtels de Nouméa.

L’accueil de croisiéristes est également en expansion, Nouméa en aura reçu 351 400 en 2014 (ce qui la classe en deuxième position du palmarès des ports de croisières français, derrière Marseille).