Vous êtes ici

Découvrez l'histoire de votre quartier...

Hier... 

En 1876, comme en témoigne un relevé établi par le géomètre Caujol, ce secteur n’est encore qu’un vaste marécage inhabité et en grande partie couvert par la mangrove et les palétuviers. Les cartes mentionnent son nom actuel dès 1859.

A la fin du siècle dernier, des remblais sont réalisés pour permettre le passage de la voie de chemin de fer entre Nouméa et Païta. L’actuelle VD1 épouse du reste le tracé de cette voie ferrée ouverte en 1902.
Sensiblement à la même époque est édifié en remplacement du premier pont en bois, un ouvrage d’art dénommé le « Pont Noir » qui sera démonté et transféré par la suite à Houaïlou. Durant la guerre du Pacifique, Rivière-Salée accueille l’important dépôt de munitions des forces armés américaines.

L’urbanisation du quartier s’amorce à la fin des années soixante à l’initiative de la municipalité qui met un vaste terrain à bâtir à la disposition du Fonds social de l’habitat (FSH). Cette première phase d’urbanisation et d’infrastructures routières se poursuit activement jusqu’en 1982 et aboutit à la réalisation de 1865 logements. En l’espace d’une vingtaine d’années Rivière Salée devient l’un des plus importants faubourgs de la cité à quelques minutes seulement du centre ville.

Quartier à forte densité de familles nombreuses, il est doté au fur et à mesure de son développement rapide des équipements publics que l’on connaît aujourd’hui, en particulier ses établissements scolaires du premier et du second degré, ses installations sportives et socioculturelles et ses espaces verts au nombre desquels le plus grand parc municipal de Nouméa.

Aujourd’hui… 

Rivière-Salée est un quartier en pleine mutation. Il a fait l’objet ces dernières années dans le cadre du contrat de ville, puis du contrat d’agglomération, de conséquents programmes d’amélioration de l’habitat et d’équipements de proximité pour ses habitants, en particulier pour les enfants et les jeunes qui représentent une proportion importante de la population.

Parmi les dernières réalisations en date, on mentionnera les extensions de la médiathèque, et du café musiques Le Mouv', la création du Pôle de services publics pour des services à la population décentralisés, la rénovation du parc qui compte parmi les plus étendus de Nouméa.

Ce quartier très étendu, manquait encore d’un véritable  centre urbain. C’est chose faite depuis 2006, avec la création d’un « Cœur de quartier » organisé autour de trois placettes aménagées au niveau de la médiathèque municipale, du centre commercial et du café musiques Le Mouv’, et reliées entre elles par une liaison piétonnière.