Options avancées

Ma ville en images

Sport et loisirs

Sport et loisirs

Retour à la liste des albums
  • 1949 - Vélodrome de l'Anse Vata

    En 1949, Pierre-Hubert Jeanson et Lucien Fontaine créent la Grande Epreuve, une course routière. En 1967, elle est remplacée par le Tour de Calédonie. Ces courses sont des évènements considérables pour l'ensemble de la population.

  • 1868

    La gent society se retrouve dans les tribunes et, autour de l'hippodrome, la population assiste aux courses de chevaux instituées annuellement depuis 1868. De nombreux villages de Brousse possèdent leur hippodrome. La Nouvelle-Calédonie demeure le pays du cheval roi.

  • 1942

    Les Calédoniens ont toujours apprécié les bains de mer et jeux de plage bien que, longtemps, ils aient craint l'attaque des requins. Au début du Xxe siècle, les plages de l'Orphelinat et de Magenta sont les plus prisées.

  • Palétuviers à Magenta

    On construit pour les Jeux du Pacifique de 1966 qui ont lieu à Nouméa, de nombreuses infrastructures sportives dont le stade Numa-Daly.

  • 1927 - Nouméa, Anse Vata

    L'année se divisait en deux : la saison fraiche pour le football, et la période chaude consacrée au basket, introduit par Ernest Veyret en 1927.

  • 1924 - Nouméa, la Vallée de l'Orphelinat et l'Ilot Brun

    Les plaisirs de la natation débutent aux bains militaires, à la caserne de l'Artillerie. Les célèbres équipes des Marsouins et Canards sauvages y disputent des tournois de water-polo. C'est à l'occasion des Jeux du Pacifique Sud de 1966 que Nouméa se dote d'une vraie piscine olympique.

  • 1858

    Le théâtre a toujours été une distraction privilégiée. En 1858, le premier journal calédonien, l'Entracte, proposait le programme. Théâtre de troupe, théâtre amateur ou professionnel, le jeu est là, sur des tréteaux de fortune. Le Petit théâtre est érigé rue de la République, à la fin du XIXe. Le grand théâtre de Raphaël Ménard s'installe en 1913, sans oublier l'Eden Théâtre puis la Jeune Scène dans les années cinquante. En 2000, le théâtre de l'Île a ouvert ses portes à Nouméa.

  • VIIIe Jeux du Pacifique Sud à Nouméa

    La Nouvelle-Calédonie est, à nouveau, l'hôte des Jeux du Pacifique sud de 1987. Les Calédoniens remportent alors 172 médailles.

  • Mont Coffin

    Le tennis, de tradition britannique, séduit la haute société nouméenne. Le premier court de tennis du mont Coffyn est construit en 1888.

  • Partie de cricket sur la Place d'Armes

    Le cricket, sport mélanésien par excellence, avait conquis les îles sous la houlette des pasteurs. Il remporte un large succès auprès des femmes alors que les hommes se laissent séduire par le football.

  • Nouméa

    Le 24 septembre est institué jour férié pour commémorer la prise de possession de l'île. On organise pour l'occasion de nombreux divertissements : régates, courses, bals et stands divers. En 1984, les Kanak le déclare jour de deuil national.

  • Tribune du vélodrome

    George Brunelet fonde le stade-vélodrome, dessiné par l'architecte Cousin. Il est inauguré le 15 juillet 1895, en présence du gouverneur Feillet, adepte de la bicyclette. Ernest Brock sort grand vainqueur de la course.

  • Vélodrome de l'Anse Vata

    En 1870, le vélocipède fait son apparition sur le Caillou par le biais des frères Albe et Gabriel. Dix ans plus tard, Alfred Stilling importe les premiers cycles manufacturés. Le Véloce club calédonien se crée en 1891.

  • Les bords de la Dumbéa

    Cette ferveur sportive est pérennisée par l'organisation des Jeux du Pacifique sud qui, depuis 1963, motivent les athlètes et révèlent de nouveaux espoirs. Aujourd'hui encore, nombre de sportifs calédoniens gravissent les plus hautes marches des podiums internationaux.

  • 1854

    A l'exception des roussettes, le gibier a été totalement importé. Sa prolifération a été elle, notamment pour les cerfs qui dévastaient les cultures, que l'on offre, au début du XXe siècle, des récompenses pour toute tête de cerf rapportée. Le coup de chasse demeure encore aujourd'hui un des sports favoris des Calédoniens.

  • Une partie de football à l'Anse Vata

    Le football est introduit par l'armée. Chaque arrivée de bateaux donne lieu à des matchs.

  • 1903 - Fêtes du Cinquantenaire - Régates

    Pour le cinquantenaire de la prise de possession en 1903, de grandes fêtes rassemblent toutes les communautés de la colonie. Pendant une quinzaine de jours se succèdent courses, spectacles, concours agricoles et autres activités sportives et festives. Il en est de même pour le centenaire en 1953

  • 1953 - Fêtes locales du 14 juillet à Nouméa

    Les fêtes du 14 Juillet ont toujours donné lieu à des réjouissances. Des kermesses étaient organisées sur la place des Cocotiers ou sur la place Bir Hakeim. Un bal, offert à la haute société, avait lieu à la résidence du gouverneur.

  • 1901 - Inauguration de la Statue de Jeanne d'Arc à Nouméa

    Les fêtes religieuses, qui avaient lieu à l'occasion de l'inauguration d'un monument - comme la statue de sainte Jeanne d'Arc en 1901 -, étaient des moments de distraction. Chacun revêtait ses plus beaux atours et devisait sur les rumeurs du moment.

  • Hôtel de Ville de Nouméa

    La première séance de cinéma eut lieu en 1897, à l'hôtel de ville de Nouméa. D'autres salles s'ouvrirent à la fin du XIXe siècle, notamment l'Eden Théâtre, rue Jean Jaurès, où un pianiste accompagnait les films muets. En 1945, on en comptait trois : le cinéma Hickson, le Rex de la famille Ventrillon et le Grand Théâtre de Raphaël Ménard.

  • 1905 - le musée à Nouméa

    En 1901, le riche propriétaire minier Lucien Bernheim fait don d'une somme importante pour la création d'une bibliothèque publique. Celle-ci est installée dans le pavillon de la Nouvelle-Calédonie de l'Exposition Universelle de 1900, remonté à Nouméa; elle est inaugurée en 1905. C'est le gouverneur Gaultier de la Richerie qui avait constitué son fonds de livres en 1871.

  • Nouméa

    Comme pour beaucoup d'expatriés, la cellule familiale demeure le point de repère et un lieu de sérénité. Du repas dominical aux diverses fêtes familiales, frères, sœurs, cousins, cousines se retrouvent ...

  • La base du phare

    Pour des îliens, la fascination de l'océan est considérable. Si les sorties en haute mer doivent attendre l'arrivée des premiers voiliers dans les année trente, les promenades dans le lagon, en baleinière ou cotre de fortune sont fort anciennes. Et pourquoi ne pas passer une journée au phare Amédée ?

  • 1947 - Nouméa

    Le cheval, outil de travail, est aussi un compagnon des moments de détente. Un club hippique, l'Etrier, est crée en 1947 à l'hippodrome avant d'être installé à Rivière-Salée. Il propose des parcours, des promenades mais aussi du polo.

  • Le 14 juillet à Nouméa

    La troisième société sportive de France voit le jour à Nouméa en 1880 : c'est la Néo-Calédonienne qui, du tir à la gymnastique, s'ouvre peu à peu à un large éventail de disciplines sportives.

  • The trade winds, Noumea

    Introduite après la première guerre mondiale, la boxe est un sport qui captive les Calédoniens. Pendant la seconde guerre mondiale, le ring est installé au Triangle-Garden. De grands combats de renommée mondiale se disputent à Nouméa.

  • Nouméa - Défilé de la musique

    Le concert hebdomadaire, donné par la fanfare de la transportation ou par celle de la municipalité, a toujours rassemblé les amoureux de la musique. Dans des salons plus privés, des récitals amicaux étaient organisés. L'étude de la musique faisait partie de toute bonne éducation.

Plein écran
Voir sur Youtube

Rechercher un média