Options avancées

Exposition "L’architecture en conserve, les demi-lunes, boîtes à histoires"

Culture et loisirs 1 octobre 2014

Un an après son ouverture dans une ancienne demi-lune de l’armée américaine construite en 1943 restaurée par la Ville de Nouméa, le musée de la Seconde Guerre mondiale en Nouvelle-Calédonie propose l’exposition « L’architecture en conserve, les demi-lunes, boîtes à histoires ».

Conçue avec l’Université de Nouvelle-Calédonie, l’exposition se déroulera du 16 octobre 2014 au 31 janvier 2015 dans la salle temporaire du musée.

Le concept de l’exposition

Les Calédoniens ont rapidement dénommé demi-lunes ces constructions préfabriquées en tôle ondulée en forme de demie boîte de conserve, importées par l’armée américaine entre 1942 et 1946.

70 ans après, que reste-il des centaines de demi-lunes qui ont, un moment, envahi des quartiers entiers ?

Pourquoi ces constructions éphémères, rasées pour certaines, exposées à la rouille pour la majorité, sont-elles aujourd’hui devenues une part intégrante du patrimoine architectural calédonien ?

Quelle valeur leur accorde-t-on aujourd’hui ?

En se basant sur les fonds photographiques, les témoignages et les archives, cette exposition fait écho à deux manifestations :

  • « Les bâtisseurs », première exposition du musée de la Ville de Nouméa organisée en 1996 sur le thème du patrimoine bâti
  • « Architecture en uniforme – projeter et construire pour la Seconde Guerre mondiale », exposition organisée en septembre 20131 par la Cité de l’Architecture à Paris.

Loin d’être un inventaire des demi-lunes, l’exposition retrace ainsi l’histoire de ces constructions et leur influence possible sur le style architectural calédonien.

Les espaces

L’exposition se décompose en trois espaces : origines et caractéristiques techniques, histoire des demi-lunes calédoniennes, influence sur les constructions modernes.

 Premier espace : origines et caractéristiques des demi-lunes À l’entrée de la salle temporaire, le premier espace présente la genèse des demi-lunes et leur création par le Britannique Peter Nissen au moment de la Première Guerre mondiale, les versions américaines de la Seconde Guerre mondiale et les caractéristiques techniques.
Des plans et des schémas dissèquent ces structures en forme de demies boîtes de conserve parfaitement adaptées aux besoins de la guerre.
 Deuxième espace : l’histoire des demi-lunes calédoniennes Le deuxième espace présente aux visiteurs des photos des différentes demi-lunes de Nouvelle-Calédonie, de leur construction à l’arrivée des GI’s, le 12 mars 1942, à leur présence massive dans la ville avant leur destruction quasi-systématique.
Près de 200 demi-lunes ont ainsi été érigées dans le quartier du Vélodrome à Nouméa, zone alors quasi inoccupée, et rebaptisée Receiving Station.Utilisées pour certaines après la guerre comme logements sociaux, la dernière demi-lune du quartier du Receiving a été rasée au début des années 1980.
À Nouméa et ailleurs, les demi-lunes ont successivement été utilisées comme commerces, docks, églises (le toit de l’église de Koumac est faite de tôles d’anciennes demi-lunes, l’église de Ouégoa est une demi-lune entière et celle de Montravel a été construite par la communauté vanuataise dans les années 1980), salles de fête, cinémas (le Ciné-tropic à la Vallée-des-Colons tenu par M. Mercier et le Ciné-star sur le parking du Banian tenu par M. Lerrant), coopératives, aérogares, etc. et même maintenant comme musée !
Les rares demi-lunes encore debout font partie intégrante du paysage calédonien et sont considérées comme un élément du patrimoine local.
 Troisième espace : influence des demi-lunes sur le style architectural en Nouvelle-Calédonie Le troisième espace propose une réflexion sur l’influence des demi-lunes dans le style architectural contemporain en Nouvelle-Calédonie.
Certaines constructions modernes présentent des caractéristiques semblables aux demi-lunes de la Seconde Guerre mondiale à l’image des bâtiments de l’Université de Nouvelle-Calédonie à Nouville.


Infos pratiques

  • Ouvert de 9h à 17h en continu du lundi au vendredi et le samedi de 9h à 13h et de 14h à 17h.
  • Tarifs :
    Adulte : 200 F
    Etudiant et senior : 100 F
    Enfant de 12 à 18 ans : 50 F
    Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et les personnes en situation de handicap.
  • Parcours ludique
    - Jeune public : À l’intérieur de l’exposition, les enfants pourront pénétrer dans une « mini » demi-lune à leur taille. Ils pourront faire un puzzle sur ce thème ou lire le conte, le mystère de la demi-lune. Un atelier lecture sera proposé par Martine Scrignac, auteur du livre le mystère de la demi-lune.
    - Tout public : Petits et grands pourront s’amuser à situer sur une carte les demi-lunes encore existantes à Nouméa.

Quartiers : Centre-ville

Lieu : Demi-lune - Musée de la Seconde Guerre mondiale

Localiser sur la carte