Options avancées

Sept stations d’épuration

La ville de Nouméa compte sept stations d’épuration communales, d’une capacité de 80 000 EH (équivalent habitants), pour des besoins d’assainissement estimés à environ 127 000 EH.

  • Anse Vata : 25 000 EH
  • Rivière-Salée : 10 700 EH
  • Yahoué : 5 000 EH
  • Tindu Kaméré : 5 800 EH
  • James-Cook : équipée 10 000 EH mais le génie civil est conçu pour 30 000 EH
  • Baie de Sainte Marie : équipée 20 000 EH mais le génie civil est conçu pour 30 000 EH
  • Montravel : 3 500 EH

Ces infrastructures de traitement sont existantes et en bon état :

3 STEP très récentes (James Cook, Baie Sainte Marie, Montravel) caractérisées par des rejets d’eaux traitées de très bonne qualité (filtration membranaire) ; ces stations sont en phase de de montée en charge depuis leur mise en service : Cook reçoit 41% de la pollution qu’elle peut traiter, Montravel 38% et Baie Sainte Marie 68% (données 2015)

1 STEP d’âge moyen : Anse Vata (file 1 en 1994 file 2 en 2009), avec un bassin d’alimentation de type unitaire, traitement tertiaire en place

3 anciennes STEP datant des années 70 sans traitement tertiaire :

  • Tindu-Kaméré avec mise à niveau des équipements réalisée en 2014
  • Rivière Salée qui va bénéficier de travaux de même type en 2017
  • Yahoué, une étude technique pour extension est en cours.

Le taux global de charge des STEP de Nouméa est de 55% sur la base de 80 000 EH de capacité de traitement des STEP ; il est nécessaire de poursuivre les travaux de création de réseaux et de raccordement des usagers sur les nouveaux réseaux pour augmenter la charge des stations de traitement.