Options avancées

Préservation de la biodiversité, des ressources et des milieux et lutte contre les nuisances

Comment préserver la biodiversité et les ressources naturelles dans une ville en croissance qui amorce la gestion de son environnement ?

Etat des lieux établi en 2011

  • Une biodiversité exceptionnelle et un patrimoine historique insuffisamment protégés et mis en valeur
  • Un patrimoine naturel éclaté par poches au sein de la ville sans interconnexions (liaisons douces plantées)
    --> Enjeu : la pérennité et la restauration du patrimoine naturel urbain en lien avec la valorisation du patrimoine historique
  • Une production de déchets significative sans stratégie de réduction à la source
  • Des déchets enfouis en l’absence de tri et de filières organisées
    --> Enjeu : l’émergence d’une stratégie de prévention des déchets et l’amélioration de leur gestion
  • Une consommation d’eau importante même si en diminution
  • Un réseau d’assainissement insuffisant en cours d’amélioration
    --> Enjeu : l’amélioration de la préservation des ressources et de la qualité des rejets dans le lagon
  • Un indice ATMO satisfaisant mais qui cache peut-être un vrai problème et d’importants pics de pollution au SO2 localement
  • Des nuisances sonores nombreuses fortement ressenties (plaintes)
    --> Enjeu : la préservation d’un environnement sain (qualité de l’air, bruit)

Consultez :

Chiffres clés

Pour les sources des chiffres cités, merci de vous reporter à l’état des lieux complet

  • 2e hot spot mondial
  • 1/3 de la surface totale de Nouméa recouvert d’espaces verts et naturels (1 500 ha)
  • 450 kg/habitant/an de déchets ménagers et assimilés (Grand Nouméa)
  • 100 m3 d’eau/habitant/an (94 en Corse et 55 en Métropole)
  • Diminution de la consommation d’eau de 3 % par an
  • 45 % des foyers raccordés au réseau (95 % prévus d’ici 2030)