Options avancées

Le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Nouméa lancera sa campagne d’aide aux vacances 2019 pour les enfants de 3 à 17 ans non boursiers à l’occasion du Carrefour Vacances.  
 
PRES DE 400 ENFANTS AIDES CHAQUE ANNEE
L’aide aux vacances du CCAS de la Ville de Nouméa est destinée aux enfants nouméens, âgés de 3 à 17 ans, qui ne sont pas boursiers. Elle complète le dispositif des aides du dispositif « vacances pour tous » de la province Sud qui prend en charge les boursiers.
Elle est délivrée sous la forme de 16 bons nominatifs de 4000 FCFP, soit 64 000 F par enfant, valables toute l’année. Ces bons peuvent être utilisés dans tous les centres autorisés par la province Sud (avec ou sans hébergement) lors de toutes les vacances scolaires.
Chaque demande est composée d’un formulaire à compléter et des justificatifs obligatoires (état civil de la famille, derniers avis d’imposition, justificatifs de domicile, justificatifs de garde en cas de séparation des parents). Les aides sont accordées selon des critères de ressources des parents.
 
INFORMATIONS PRATIQUES
Retraits des demandes d’aides :
Renseignements : 27 07 86.

 

Barème des plafonds de revenus
 Ressources* mensuellesRessources annuelles
Couple avec 1 ou 2 enfants450 000 F5 400 000 F
Famille monoparentale (1 ou 2 enfants)525 000 F6 300 000 F
Famille nombreuse (3 enfants et plus)525 000 F6 300 000 F
Famille avec au moins un enfant porteur d'un handicap525 000 F6 300 000 F

Sont prises en compte :

  • en cas de vie maritale, les ressources des deux parents de l’enfant concerné,
  • en cas de garde alternée, les ressources des deux parents de l’enfant concerné**,
  • en cas de garde exclusive, les ressources du parent demandeur qui a la charge l’enfant concerné.

*Par ressources, on entend les traitements et salaires, les bénéfices non commerciaux, les pensions, retraites et rentes, les bénéfices industriels et commerciaux, les revenus fonciers, les revenus de source extérieure et les bénéfices agricoles.
**Si l’un ou les deux parents de l’enfant sont remariés, seules les ressources des parents de l’enfant concerné seront prises en compte et non celles de leurs nouveaux époux.